• Je reviens aujourd’hui pour vous partager ma programmation annuelle de poésie. Vous avez été plusieurs sur Instagram à me demander mon fonctionnement, quelles poésies je choisissais, donc je m’exécute !

    Mes séquences s’articulent de la manière suivante :

    Séance 1découverte. Une première lecture de l’enseignante, les élèves n’ont pas de support visuel. Après cette lecture, je demande aux élèves leur avis. S’ils ont aimé ou non, pourquoi, ce qu’ils ont compris, qui sont les personnages, quel est le thème … ensuite j’affiche la poésie au TNI, nous l’apprenons par répétition. Je lis un vers, les élèves répètent. Puis deux, puis un paragraphe. On colle ensuite la poésie dans le cahier dédié à cette discipline.

    Séance 2 – compréhension de la poésie. On se remémore le thème de la poésie puis on la relit ensemble. Pour être sûre que chacun l’ait bien compris, je leur demande de faire une illustration. Je demande tout d’abord ce qui doit obligatoirement être présent. Je répète aussi qu’on peut prendre le cahier dans le sens que l’on veut mais que l’illustration doit prendre toute la page. Au début de l’année je n’avais pas pensé à le dire et je me suis retrouvée avec des illustrations pattes de mouche ^^. En général quelques élèves connaissent déjà la poésie donc il y a une première récitation.

    Séance 3 – entrainement. Nous faisons le jeu du micro. Mes élèves sont en groupe hétérogène. Je m’assure que dans chaque groupe (de 4-5 élèves), il y ait un élève qui connaisse la poésie et un élève qui n’apprends pas ses poésies à la maison et qui éprouve des difficultés. A tour de rôle les élèves disent un vers puis passe le micro aux voisins. Tous les groupes récitant en même temps (j’exige toutefois un volume oral bas) il ne faut pas avoir peur du bruit. Il y a une vraie entraide à ce moment-là. Des élèves volontaires passent ensuite réciter l’ensemble de la poésie à l’oral.

    Séance 4 – récitation finale. Les élèves n’étant pas encore passés passent à ce moment-là. En fonction du nombre d’élèves restants, une répartition de passage à lieue durant la journée afin de ne pas susciter d’ennui. Il faut savoir que j’ai cette classe qu’une fois par semaine donc je ne peux pas répartir les présentations orales sur deux voire trois jours. Ensuite les élèves colorient le nombre d’étoiles qu’ils ont obtenus (fonctionnement de Mais que fait la maitresse). Ils peuvent avoir 5 étoiles s’ils respectent les conditions suivantes : connaitre le titre et l’auteur – connaitre les vers (je tolère une erreur) – avoir une bonne diction (articuler, parler fort) – avoir un bon maintien (au début d’année c’était regarder ses camarades, ne pas mettre les mains dans les poches, ne pas trop gesticuler puis quand la majorité des élèves parvenaient à ce maintien, je souhaitais qu’ils fassent des gestes illustrant les propos, c’est le critère pour avoir le point) – l’illustration (dans le thème de la poésie, que les éléments importants soient présentés et que l’illustration prennent l’ensemble de la feuille). Au bout d’un certain nombre d’étoiles, ils reçoivent un diplôme de champion de poésie.

     

     

    Exemple de document élève :

    Programmation annuelle à télécharger :

    Word                  PDF

    Que pensez-vous de ce fonctionnement ? Comment se présentent vos séquences vous ?


    votre commentaire
  • Bonjour à tous !!

    Avec mes CM2, je me suis mise au plan de travail. Je voulais donc ici vous dire un peu en quoi cela consiste, vous présenter une séquence type et vous partager un exemple de PDT.

    Un plan de travail : qu'est-ce que c'est ? 

    Les plans de travail peuvent apparaitre dès la maternelle mais je vais ici cibler le cycle 3.  J'ai des élèves très bavards, peu attentifs mais excellents en travail de groupe et plutôt autonomes. Je réalise mes plans de travail en vocabulaire et en grandeurs et mesures, mais on peut en réaliser dans l'ensemble des disciplines. Il s'agit d'un document que l'on remet à l'élève dans lequel il y a les exercices qu'il doit faire, qui sont adaptés à son niveau. Vous pourrez voir dans l'exemple qu'il y a des exercices pour chaque compétences qui seront travaillées dans l'évaluation, et par niveau de difficulté. L'objectif est que les élèves aient faits des exercices pour chaque compétence. Et pour cela on les guide : je mets une croix devant trois exercices. Ils doivent faire au moins cela pendant 3 minutes.

    J’alterne les modalités de travail. C'est-à-dire que sur le PDT j'indique les travaux en binôme, par exemple en vocabulaire nous travaillons sur les synonymes et j'ai préparé des lotos pour les élèves. Je demande à mes élèves de réécrire les consignes et les exercices pour qu'ils s'habituent à copier mais ils ont aussi des documents à coller. Par exemple je leur ai proposé des planches de Dupont et Dupond à compléter. Durant les séances, les élèves peuvent bien évidemment profiter d'outils : calculatrice, cours, dictionnaire. Ils peuvent se poser des questions, mais ne pas donner les réponses directement bien évidemment.

    Pour ma part, je ne travaille plus sur cahier du jour dans ces disciplines. Pourquoi ? Car je ne suis là qu'une journée et du coup pour les évaluations je peine à imaginer mes élèves aller rechercher des dizaines de pages en avant pour retrouver un exercice. Plutôt que de leur mettre des bâtons dans les roues, ils ont une pochette plastique dans laquelle ils insèrent leur fiche de plan de travail et les copies simples qu'ils utilisent pour faire leurs exercices. Ils placent ce document dans leur cahier du jour puis sera ensuite mis dans un classeur à la fin de la séquence.

    Les phases orales sont très rarement efficientes dans ma classe, alors j'essaie d'en faire le moins possible car sinon on n'avance pas, à cause d'élèves extrêmement agités et perturbateurs. La piste de correction des plans de travail se fait donc par moi ... j'indique les points à retravailler, à corriger, les outils qui pourraient aider l'élève. Ainsi quand on reprend le PDT, les élèves doivent avant tout se corriger puis passer à la suite des exercices. Ils travaillent donc l'auto-correction.

    Les plus-values de cette organisation

    LA différenciation !!! Oui le plan de travail demande du temps, du travail, mais le résultat est là ! Touuuuus les élèves sont actifs et en situation d'apprentissage ! Ils ont un objectif, ils savent que les exercices sont à leur niveau, ils se sentent valorisés et donc ont envie d'essayer. Les bons élèves ne s'ennuient pas. Les élèves plus fragiles peuvent bénéficier de ma présence. D'ailleurs je compte, durant les phases de plan de travail, prendre un petit groupe pour revoir certaines bases. Bien sûr, il ne faut pas que ce soit toujours les mêmes élèves sous peine de les voir se décourager, ce qui est totalement l'inverse de ce que je souhaite mettre en place.

    Les avis des élèves 

    Au bout de 4 séances organisées en plan de travail, je leur ai posé la question suivante : "que pensez-vous de cette manière de travailler ? qu'est-ce que vous aimez ? Qu'est-ce qui vous déplait ?". Oui les élèves aiment donner leur avis, se sentir acteur de leurs apprentissages, moteurs de la classe, j'essaie donc de les impliquer au maximum car oui leur avis est très important, et cela nous permet aussi de nous remettre en question et d'être fier de quelque chose qui aura été efficace.

    Les élèves ont ainsi apprécié l'autonomie. Certains élèves excellents et très rapides peuvent faire énormément d'exercices. Chacun va à son rythme, tous peuvent avancer sans attendre les autres.

    Certains ont eu plus de difficultés à comprendre le fonctionnement du plan de travail. Il faut vraiment être précis lors des passations de consignes.

    D'autres ont su voir que chaque plan de travail était individualisé donc ils m'ont dit que ça les motivait car ils savaient qu'ils étaient capables de le réaliser car j'avais veiller à cela.

    Le passage sur feuille et quitter l'habitude du cahier était visiblement déstabilisant pour certains ... mais je ne doute pas  de leur future adaptation.

    J'ai vraiment aimé leur enthousiasme, j'ai vu mes élèves motivés, impliqués, et cela m'a fait du bien car j'avais la sensation que je n'y arriverais jamais. Je compte donc continuer en ce sens et développer leur autonomie, en créant des activités auto-correctives notamment.

    Une séquence type

    En première séance il y a une évaluation diagnostique et un phase de recherche que l'on appelle phase de découverte. L'évaluation diagnostique ressemble très fortement à l'évaluation finale. Je jauge alors les besoins des élèves et j'adapte leur plan de travail. Par exemple en grandeurs et mesures nous travaillons sur les durées. Ainsi j'ai remarqué qu'une grande partie de mes élèves ne savaient par lire l'heure. Mais d'autres le savaient parfaitement. Ainsi, alors que certains ont eu les bases à retravailler, d'autres ont eu des problèmes à résoudre. Et je procède comme cela pour chacune des compétences.

    Ensuite nous passons les séances suivantes à effectuer les plans de travail. Cela varie entre deux et trois séances de 30 minutes. En début de séances, il y a un rappel de 10-15 minutes où nous revoyons les éléments incompris que j'ai relevé dans les plans de travail.

    En dernière séance, nous corrigeons ensemble certains exercices, un exercice par compétence puis nous faisons une phase questions/réponses.

    Et  enfin, il y a l'évaluation sommative. Si certains ont un résultat NA ou ECA, ils peuvent me demander de nouveaux exercices d'entrainement que j'intégrerais dans leur plan de travail et ils pourront refaire une courte évaluation.

    Un exemple de plan de travail  

     

     

    Si vous avez des questions, des remarques, des conseils dites-le moi en commentaire =D Avez-vous déjà fonctionné en plan de travail ? Dites-moi s'il y a des choses similaires ou qui diffèrent =D je souhaite améliorer ma pratique donc tout conseil est bon à prendre !!!

     


    votre commentaire
  •  La gestion de classe avec mes CM2 se révèle être compliquée. Passer après un homme, directeur, face à des élèves déjà misogynes et vraiment irrespectueux est difficile. Les bavardages sont incessants, la mise au travail extrêmement lente. Toutefois certains, une bonne partie, veut vraiment travailler. Qu’ils soient en difficulté ou en réussite, ils ont envie d’écouter, de participer, ils sont curieux. Voir une petite dizaine d’élèves qui leur empêche de travailler dans de bonnes conditions est très dur pour moi … donc il fallait que je trouve une solution très rapidement. Ma professeure ESPE m’a conseillé de mettre en place des contrats de comportement. Elle n’est pas venue me voir en classe donc elle ne pouvait pas me conseiller plus précisément donc hop pendant les vacances je me suis mise à chercher un contrat qui pourrait être efficace. J’ai aussi demandé des conseils aux instaprofs. Après plusieurs modifications j’ai réussi à trouver ma trame.

    Je voulais que les parents puissent voir ce contrat, sans pour autant prendre rendez-vous car sinon ça n’en finirai jamais. Ce contrat devra donc être collé dans le cahier du jour, qui est à faire signer chaque vendredi. J’y écris ce que je leur ai reproché le cours d’avant. Des objectifs peuvent se rajouter.

     

    Exemple d’objectifs à atteindre

    •          Je demande la permission avant de me lever
    •           Je respecte tous les adultes de l’école, je ne leur tiens par tête
    •           Je suis concentré et je travaille correctement. Je ne bavarde pas
    •           J’utilise un vocabulaire correct : plus de grossièreté
    •           J'écoute le cours en entier et ainsi j’entends toutes les questions 

     

    Modalités

    Si on a ce contrat, alors il durera trois vendredis de suite. Un bilan est fait à la récréation du matin et à celle de l’après-midi. L’élève entoure la réponse qu’il pense être correct puis il entoure ce que je lui dis d’entourer. S’il n’a que des « oui » par l’enseignante alors il peut aller en récréation rapidement. Je vais d’ailleurs voir en premier ceux qui n’auront que du positif. S’il y a au moins un « non », alors il perd une partie de sa récréation pour écrire les raisons. S’il en manque, ou s’il est de mauvaise foi alors je lui dis ce que je lui reproche et il l’écrit.

    S’il n’a que des « oui » trois vendredis de suite alors son contrat s’arrête.

    S’il n’a que des « non » trois vendredis de suite alors je convoque ces parents.

    S’il y a alternance alors le contrat continue et il les récréations sont raccourcies. 

     

    Contrat de travail

    Cette trame me plaisait donc j’en ai profité pour une forme de différenciation chaque vendredi. Certains élèves ont envie de vomir quand ils doivent écrire ou lire … donc refusent de travailler. Certains n’entrent vraiment pas dans les apprentissages, donc ils auront également un contrat, mais de travail cette fois-ci. Vous aurez sa trame dans le document que je vous joins. D'autres différenciations sont bien évidemment mises en œuvre dans la journée sans contrat !

     

    Mon retour

     Je n’ai mis en place cela qu’une journée donc je ferai un retour plus précis plus tard. Toutefois, ces modalités ont permis à la majorité des élèves de mieux se tenir, d’être plus concentrés. Deux élèves s’en fichent royalement … mais pour d’autres il y a un effet. Donc petit à petit, je vais y arriver !

    Un élève n’a pas respecté son contrat mais par moment il participait, était vraiment impliqué, donc je ne voulais pas laisser son contrat qu’avec du négatif. Donc j’ai inséré une note de l’enseignante où j’expliquais ce qu’il avait aussi fait de bien, avec des encouragements et ça l’a motivé, du moins je l’espère.  N’oublions pas la bienveillance.

     

    J’ai aussi besoin de vous

    Que pensez-vous de ces modalités ?

    Je réprimande mais je n’ai pas de privilèges pour ceux qui se comportent bien, qui s’investissent dans le cours et ça me chagrine beaucoup. Donc si vous avez des idées je suis vraiment preneuse ! Je ne peux pas mettre en place des responsabilités et je ne suis pas pour choisir une musique pour la classe. Que faire alors ? Je compte si vos suppositions =)

     

    Word

    PDF

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique